La popularité croissante de l’Ayurveda en Europe et ses conséquences réglementaires

Ces dernières années, l’Ayurveda est un système de médecine traditionnelle d’origine indienne qui gagne en popularité en Europe. C’est une médecine millénaire qui met l’accent sur l’équilibre du corps, de l’esprit et de l’âme. C’est pour cela que les Européens s’intéressent davantage, notamment ceux qui sont à la recherche d’une solution de bien-être. Cependant, avec une montée en popularité, certains commencent à se poser des questions sur la réglementation de l’Ayurveda en Europe et sur son intégration dans notre système de santé.

Qu’est-ce que l’Ayurveda ?

Le terme « Ayurveda » veut dire science de la vie en sanskrit, et c’est un système de médecine qui remonte depuis des siècles en Inde. C’est un moyen de prévention des différentes maladies tout en promouvant une bonne santé avec des approches naturelles. Cela peut se concentrer sur la nutrition, la méditation, le yoga ou encore l’utilisation de plantes médicinales. Ces dernières peuvent être le tulsi, le neem, le shatavari, le brahmi et l’ ashwagandha. Malheureusement, il y a l’interdiction de l’ashwagandha en France : les causes.

A découvrir également : Conseils d'achat de produits naturels indoor : les principaux critères à retenir

Pourquoi c’est devenu la tendance en Europe ?

Plus les années passent, plus l’Ayurveda commence à obtenir plus de clients enthousiastes en Europe. En fait, les principes de cette médecine semblent correspondre aux besoins des Européens, en particulier ceux qui veulent une approche personnalisée. De plus, on peut distinguer les produits ayurvédiques très variés comme :

  • Les compléments alimentaires
  • Les huiles essentielles
  • Les tisanes

Ce n’est pas tout, les fabricants et les revendeurs attirent plus de clients potentiels en ayant des boutiques en ligne. Sans parler du fait que les centres de bien-être et les praticiens proposent également des consultations et des traitements ayurvédiques. 

Sujet a lire : Que devriez-vous savoir sur la kinésithérapie ?

Quels sont les défis réglementaires ?

Bien que la popularité de l’Ayurveda semble trouver sa place en Europe, on ne peut se cacher des préoccupations sur les réglementations. D’autant plus que les autorités sanitaires ont pour mission de garantir la sécurité de tous les produits vendus sur le marché. C’est pour cela que les produits ayurvédiques deviennent la cible des critiques en termes de qualité, sécurité et efficacité. 

Le principal défi se réside sur la diversité des formulations ayurvédiques et des pratiques, particulièrement de la fabrication. Après, c’est vrai que ce sont des produits qui ne sont pas toujours conformes aux normes européennes. Donc, c’est normal qu’il y ait un contrôle de qualité et de sécurité.

Comment résoudre ces besoins de normes et de réglementations ?

Le plus simple est de trouver des solutions pour établir les normes et les réglementations avec les produits ayurvédiques. De ce fait, les consommateurs peuvent avoir une garantie sur la qualité, la sécurité, et l’efficacité. C’est de cette manière qu’on pourra intégrer facilement l’Ayurveda dans le système de médecine traditionnelle. Mais comment s’y prendre ? Il faut que les gouvernements européens entrent en collaboration avec les experts de cette médecine. Les consommateurs ont besoin d’avoir une entière confiance sur les bienfaits des produits. C’est surtout un moyen de les assurer en ce qui concerne la sécurité

avril 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

CoMMENTAIRE RECENTS

Aucun commentaire à afficher.